Potager Verger et Syntropie

200 m² de potager selon 4 méthodes de cultures différentes (buttes, bâches, bacs, culture traditionnelle) et 400 m² de verger utilisant les techniques de l’agriculture syntropique. Potager, verger et syntropie sont les mots clefs que vous retrouverez partout sur ce site.

Sur le terrain familiale de 1400 m², nous souhaitons expérimenter et tester en profondeur l’agriculture syntropique sur une zone de 400m². En fonction des résultats que nous partagerons sur ce site internet et sur la chaine youtube, nous transformerons les 4 autres zones de potager en utilisant cette méthode de culture.


Dernières publications :

  • Mai année 1 au Verger Syntropique
    Mai année 1 au Verger Syntropique : Tour des 400m² du verger cultivé avec les techniques de la syntropie. Vidéo en Mai année 1 au verger syntropique Le verger syntropique en Mai de l’année 1 Cette première année de culture du verger syntropique est très spéciale (localisation : Ariège). Nous avons eu un mois de … Lire la suite
  • 5 manières de cultiver différentes
    Sur le terrain de 1400m², nous testons 5 manières de cultiver différentes afin de trouver la méthode qui correspondra le mieux à nos besoins. Vidéo présentant les 5 manières de cultiver sur notre terrain Les manières de cultiver Voici les 5 manières de cultiver différentes que nous expérimentons sur le terrain : Méthode traditionnelle La … Lire la suite
  • Le gel au verger potager syntropique
    Je vous montre les dégâts que peut faire le gel au verger potager syntropique en avril sur les différentes plantes. Vidéo sur le gel au verger potager syntropique Climat et choix des plantes Lorsque nous devons réaliser un verger (ou un potager), il est important de sélectionner des plantes correspondant à notre climat, et de … Lire la suite
  • Semis et plantations de printemps en syntropie (année 1)
    Dans cet article et vidéos, je vous montre les semis et plantations de printemps en syntropie que nous avons réalisé. Vidéo des semis et plantations de printemps en syntropie Les semis et plantations de printemps en syntropie Dans la deuxième partie du mois de Mars, nous avons commencé à semer des plantes annuelles comme les … Lire la suite
  • Création d’un bac serre de culture
    Vous souhaitez créer vous même votre mini-serre de culture ? Je vous montre en vidéo comment créer un bac serre de culture pour moins de 50€ et permettant la réalisation de semis tôt en saison. La vidéo de la création d’un bac serre de culture Bac serre de culture Une serre au jardin permet de … Lire la suite

Le verger potager en syntropie

La syntropie est une « nouvelle » méthode de culture venant du Brésil. Elle permet l’aggradation du sol (texture, fertilisation, humus, etc…).

Créée à la base pour un climat tropical, cette méthode arrive en Europe depuis quelques années. Deux concepts de bases sont à mettre en place : la densification des cultures et la taille. Pour en savoir plus, je vous invite à vous rendre sur la page dédiée à la syntropie.

Verger, potager et syntropie
Le verger syntropique début Mai (année 1)

Du potager cultivé de manière plus traditionnelle

Le terrain exploité fait 1400 m² dont 400m² sont réservés au verger. 200 m² environ sont réservé au potager familiale, permettant la production de plusieurs centaines de kilos de légume par ans.

Ces 200m² de potager sont diviser en 4 parties afin de tester différentes méthodes de cultures (bâches, buttes, bacs, traditionnelle). Chacune de ces méthodes ont des avantages et inconvénients :

  • Bâches : permet d’éviter le désherbage mais perte de création de matière organique. L’utilisation de plastique n’est également pas un point positif au jardin.
  • Buttes : permet d’améliorer la texture et la fertilité du sol mais à tendance à s’assécher plus rapidement. Demande une mise en place assez importante et doit être entretenu tous les ans (surtout dans le cas d’une butte en lasagne)
  • Bacs : permet de bien délimiter les zones de cultures et permet d’éviter de se casser le dos (en fonction de la hauteur des bacs). Peut s’avérer très couteux et il faudra compter plusieurs dizaine d’euro par bac.
  • Traditionnelle : Un sol souvent laissé à nu et retourné au motoculteur (ou à la bèche en fonction de la surface). Cette méthode demande d’entretenir régulièrement le sol mais à l’avantage de ne rien coûter. Idéalement on ajoutera du paillage en fonction des cultures réalisées.